​Coup de bélier

L'interruption brutale de la circulation du fluide dans un tube, par fermeture rapide d'une vanne par exemple, provoque des contraintes momentanément supérieures à celles normalement induites dans la paroi par la pression de service : c'est le coup de bélier.

La conséquence du coup de bélier est la propagation d'un onde de dépression et/ou de surpression le long de la canalisation à une vitesse appelée célérité de l'onde.

Dans certains cas, ce phénomène peut amener la rupture de la canalisation ou des équipements du réseau.

La célérité de l'onde dépend de la nature du matériau.

 

Bi-oroc PN16 : a = 290 m/s

PVC JK PN16 : a = 580 m/s

Le phénomène de coup de bélier se calcule en hauteur de colonne d'eau Delta H (1 mètre de colonne d'eau = 0,1 bar) selon la formule suivante :